Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CLCV de la DROME

En France, même si on est encore loin de l’engouement des Européens du Nord pour le bien-être animal, cette préoccupation prend de l’ampleur. Cependant, au quotidien il s’avère très difficile de savoir dans quelles conditions ont été élevés, transportés et abattus les animaux puisqu’il n’existe pas de « label bien-être animal ».

Le choix des consommateurs peut néanmoins contribuer de façon déterminante à des pratiques plus respectueuses du bien-être des animaux de ferme. Et cela commence à se voir dans les rayons ! Ainsi, les consommateurs boycottant de plus en plus les œufs de poules en cages, la production d’œufs Bio aurait connu un taux de croissance annuel de 16 % en moyenne sur les cinq dernières années d’après l'Institut technique de l'aviculture. Monoprix a d’ailleurs renoncé à commercialiser des œufs provenant de poules élevées en cages. De même, de grandes marques de l’agroalimentaire n’utilisent plus ces œufs pour leurs recettes et certaines l’affichent sur les emballages.

Récemment, pas moins de 60 000 Français ont signé la pétition européenne de CIWF, une association de défense du bien-être des animaux de ferme pour demander de meilleures conditions d’élevage pour les porcs.

La Commission européenne se préoccupe elle aussi du bien-être animal. C’est sous son impulsion que depuis 2012, les poules pondeuses ne sont plus confinées dans des cages métalliques exigües mais logent dans des « cages enrichies » plus vastes. Le secteur porcin est lui aussi concerné et depuis 2013 les truies gestantes, c'est-à-dire qui attendent des petits, ne sont plus confinées dans des stalles individuelles et bénéficient de plus d’espace et de « confort ».

Nos conseils : pour la volaille ou le porc, on peut privilégier les produits portant la mention « élevé en plein air » ou « élevé en liberté ». Cela concerne les produits labellisés Bio, Label Rouge ou AOP.

Pour les œufs, un chiffre imprimé sur l’œuf permet de connaître le mode d’élevage. Il précède les lettres indiquant le pays d’origine (FR pour la France). Le consommateur soucieux du bonheur des poulettes optera donc pour des œufs de plein air, numérotés 0 (agriculture biologique) ou 1 (agriculture conventionnelle), voire des œufs de poules élevées au sol 2. Il évitera les œufs numérotés 3 qui viennent de poules élevées en cages.

Dans la Drôme, premier département pour la BIO, de nombreux agriculteurs élèvent leurs animaux dans de bonnes conditions. La vente directe, "producteurs consommateurs" par le biais des AMAP ou des marchés permet d'avoir des produits de qualité issus d' élevages respectueux du bien-être animal.

élevage porcin en Bio

élevage porcin en Bio

Commenter cet article